Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 16:35

 k0311372  PEUT MIEUX FAIRE


          L'organisation américaine indépendante, le Pew Research Center, dont le siècle est à Washington, vient de combler un vide. Pour la première fois, une étude approfondie est réalisée sur l'islam dans le monde, le Mapping Global Muslam Population après une étude du même genre sur le christianisme dans le monde. 

          Cette étude livre le poids démographique des musulmans dans 232 pays et territoires (travail publié en octobre 2009).

          On y apprend entre autres informations, que, aujourd'hui, 0,5% des Américains, 4% des Européens de l'ouest et un peu moins de 20% des habitants de l'Afrique centrale et australe, sont musulmans.

Ce document nous livre également le poids des religions dans le monde : Juifs 0,2% ; chrétiens 32,2% ; musulmans 23,5 ; hindous 13,9% ; bouddhistes 5,9 ; bahaïs 0,1 ...

           Nous nous intéressons ici au christianisme et à l'islam en Afrique subsaharienne.

          Dans l'étude de l'organisation américaine, l'Afrique est créditée d'une note honorable dans la perception des rapports entre ces deux principales religions qui se partagent le continent. Leur coexistence révèle une certaine tolérance réciproque (quelques Etats exceptés où le fanatisme aveugle et l'obscurantisme créent une situation préoccupante, de nature à compromettre l'avenir).


AFRIQUE SUBSAHARIENNE

Chrétiens et musulmans font bon ménage

 

L'AFRIQUE EST L'UN DES CONTINENTS « les plus religieux » de la planète : 90% de ses habitants disent appartenir au christianisme ou à l'islam et le pratiquer assidûment. Un chrétien sur cinq et un musulman sur sept vit désormais en Afrique subsaharienne (dont la population est à 57% chrétienne et à 29% musulmane). En dehors de quelques accès de violence abondamment commentés, les deux religions cohabitent pacifiquement, sans qu'aucune ne progresse aux dépens de l'autre. C'est ce que révèle une enquête du centre de recherche américain Pew, menée auprès de 25000 personnes dans dix-neuf pays d'Afrique subsaharienne, de décembre 2008 à avril 2009, et publiée le 15 avril dernier*.

« Ce qui surprend, souligne Luis Lugo, qui a dirigé l'étude, c'est de voir à quel point les Africains, musulmans ou chrétiens, se montrent tolérants les uns envers les autres. »

Selon le pays d'enquête, 65% à 93% des personnes interrogées jugent les membres de l'autre communauté « tolérants et honnêtes », affirmant qu'ils doivent pouvoir « pratiquer leur foi en toute liberté ».

En moyenne, 60% des sondés souhaitent que leurs responsables « aient des valeurs religieuses ». Dans les dix-neuf pays étudiés, la moitié des musulmans pensent que c'est à la société et non aux femmes de décider si elles doivent ou non porter le voile. Quant à l'excision, très pratiquée dans les pays à majorité musulmane, elle est, au Nigeria et en Ouganda, plus répandue chez les chrétiens.

L'extrémisme religieux préoccupe plus de 40% des sondés, y compris celui qui s'exprime au sein de leur propre communauté. Quelques signes d'appréhension sont manifestes : 43% des chrétiens (57% au Cameroun et 70% au Tchad) considèrent que les musulmans « peuvent être qualifiés de violents », ce que pensent seulement 20% des musulmans à leur égard.

Enfin, si la plupart estiment que la criminalité, la corruption et le chômage sont « des problèmes plus sérieux » que les conflits religieux, 28% des personnes interrogées (58% au Nigeria et au Rwanda) avouent que ces derniers constituent un grave problème chez eux, et 20% soutiennent que les actes de violence pour défendre une religion sont « parfois ou souvent justifiés ».

(Publié dans Jeune Afrique, n° 18-24 avril 2010)

 

* Pays représentés dans l’étude : Afrique du Sud, Botswana, Cameroun, Tchad, Djibouti, RD Congo, Ethiopie, Ghana, Guinée-Bissau, Kenya, Liberia, Mali, Mozambique, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Zambie.

 

          Cette étude intéressante aurait pu être complétée par une autre consacrée spécifiquement à l'impact de ces religions sur les esprits et la vie des Africains.

            Laquelle des deux religions est moteur de progrès social et humain en Afrique ?

             Laquelle des deux promeut l'individu et tout particulièrement la femme africaine ?

110 F 9391596 Yy5W6ZQBTpQo2rr313VvC24fxCW5Li8j


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> <br /> Cher ami,<br /> <br /> <br /> si vous me permettez cette audace... On respire en lisant votre article sur la tolérance l'air pur et la magnagnimité. Qu'est-ce que ça fait du bien ! Plus précisément, ce que vous nous apprenez<br /> est extrêmement intéressant. En plus, je crois bien que nous partageons les mêmes aspirations du coeur pour que règnent tolérance, découverte et estime mutuelles, paix dans l'amitié.<br /> <br /> <br /> Je pense recevoir enfin cette semaine le livre de vous que j'ai commandé, je me tiens prêt pour la lecture, comme le marin qui scrute l'horizon, prêt à s'écrier "terre" : pour moi, ce sera<br /> "Livre". En communion de pensée, Luc.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> <br /> C'est toujours agréable de vous lire et je me réjouis de cette concordance de vue. Donc à très bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />