Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 17:26
                            
      L'ECOLE COLONIALE : QUELLE FINALITE ?


     Il n'est pas aisé de déterminer avec exactitude la finalité précise de l'école coloniale en Afrique. Si finalité il y a, celle-ci varie tout au long de la période coloniale, de 1830 à 1960, au gré de l'évolution politique en métropole, et l'évolution des rapports entre la France et ses colonies. S'agissait-il, par le biais de l'école, d'assimiler les sujets coloniaux afin d'en faire des Africains français, à égalité de droits et de devoirs avec les métropolitains ? S'agissait-il d'en faire des "associés", c'est-à-dire des Français, mais des Français à part, qui votent mais dont le bulletin n'a pas le même poids que celui des métropolitains ? Ou alors, comme d'aucuns l'ont affirmé, une politique délibérée de saccage de cultures ou de mise en place d'un instrument d'arriération et d'aliénation culturelle ? Chacune de ces formules ou hypothèses a eu ses partisans et ses détracteurs.
              A l'époque même, quelques noms célèbres comme Maurice Delafosse (1870-1926), ancien professeur à l'Ecole coloniale, ancien gouverneur général des colonies, et d'autres, avaient dénoncé le caractère nocif de ce système d'enseignement en faisant valoir qu'il aboutissait inéluctablement à la destruction pure et simple des "valeurs et des institutions culturelles de l'époque précoloniale".
               Charles Régismanset, haut fonctionnaire du ministère des colonies, se posait cette question :
                La colonisation européenne, un progrès ?  dans un ouvrage intitulé "Essai sur la colonisation" ou l'on peut lire :

                Pauvre humanité noire ! Ayons donc au moins la franchise d'avouer que si nous prenons tant de soin de toi, c'est que tu nous parais constituer une inépuisable réserve de main d'oeuvre ... Nous entendons que les races africaines rapportent le maximum. Nous voulons que les boules de caoutchouc, l'ivoire, abondent sur les quais de Bordeaux ou du Havre, que les arachides croissent, que l'huile de palme coule à pleins bords. Rien de mieux. Mais que viennent faire ici la science, la justice, la bonté et surtout le progrès ?
                Je ne souhaite point que l'éducation noire soit poussée trop avant... Tant que les populations seront les plus faibles, elles admettront le droit du plus fort. Le jour où le "plus fort" désarmerait, le jour où elles auraient compris l'admirable mensonge de toutes ces abstractions, elles auraient tôt fait  - les Annamites nous en donnent déjà un avant-goût - de dénoncer ce prétendu "contrat d'association", de s'insurger contre la tutelle et l'exploitation européennes.
                 Assimilation irréalisable ou association hypocrite, deux systèmes également en contradiction flagrante avec le fait1.

               L'après-Deuxième Guerre mondiale apporta une clarification qui fit faire un bond considérable, une évolution profonde dans les programmes et les méthodes d'enseignement à partir de 1946, mais par étapes.
 
1  (Charles Régismanset, Essai sur la coloniasation, Questions coloniales, Paris, Larose, 1912).
            

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Edifiant...suis antillais et anthropologue..j en parlerai a mes etudiants!
Répondre
Merci beaucoup pour votre avis et votre participation.Cordialement.TD
D
Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!___________________________dissertation
Répondre
T
<br /> C'est juste.<br /> <br /> <br />