Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 08:53


     LES PREALABLES DU VOTE DEMOCRATIQUE :
      LA PRESIDENTIELLE GABONAISE

                    

             Puisque le parti qui incarne l'opposition gabonaise est celui qui réclame le report de l'élection présidentielle a pour nom "Union Gabonaise pour la Démocratie", il va sans dire qu'il est bien instruit de ces règles et qu'au pouvoir demain, ou dans l'opposition aujourd'hui, il veillera à leur sticte application.
        
      L'opposition gabonaise réclame un délai de cinq à six mois pour organiser l'élection présidentielle après la mort d'Omar Bongo. Seule façon selon elle de parvenir à "une élection libre, transparente et crédible", alors que la Constitution du pays prévoit un délai maximum de 45 jours après la prise de fonction du président par intérim. Ce  report est préférable au "cafouillage" ou à l'imbroglio.
             Ce souhait est en soi un signe de lucidité et de bon sens. Bien des
Constitutions africaines sont calquées sur celle de l'ancienne métropole, du moins dans la formulation des mots. Or les réalités sont bien différentes. Dans nombre de pays d'Afrique, on va aux élections comme à la foire. Les préalables incontournables qui garantissent la régularité et la validité du vote font défaut ; sans compter le financement de l'organisation des élections.
              - S'assure-t-on avant le vote de l'existence effecive de
listes électorales fiables, à jour ?
              - Sait-on le nombre d'électeurs potentiels inscrits ?
              - Sait-on le nombre de
bureaux de vote, de bulletins imprimés ?
              - Sait-on le nombre et la qualité des urnes ?
              - S'assure-t-on que les
isoloirs sont rigoureu- sement aménagés ?
                
               Autant d'éléments parmi ceux qui fondent le vote démocratique.  Cette rigueur dans la prévision et l'exécution induit justice, transparence, respect des électeurs et des candidats, le tout antinomique de contestation, de désordre et de violence. Bien des contestations postélectorales en Afrique proviennent de ces défaillances possibles.
               La
démocratie a ses règles dont l'apprentissage et le respect s'imposent. Le vote ne s'improvise pas. Il est l'aboutissement d'une organisation, avec en amont, recherche, précision, rigueur, sens de l'étique ; tout le contraire de l'amateurisme. 
               Le
mot ne fait pas le démocrate. On ne peut être démocrate en ignorant ou en bafouant sciemment les règles de la démocratie.

                                                        
            

Partager cet article
Repost0

commentaires