Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 09:39
APRÈS L’ARMISTICE DU 11 NOVEMBRE 1918
LA FRANCE (1)

Arras : 80% de la ville rasés pendant la 1ere Guerre mondiale

Après une belle victoire, un pays quasi totalement ruiné
À reconstruire

 

Une guerre totale aux conséquences lourdes pour la France et pour l’Europe

En France, les lendemains de guerre ne chantent guère, et pour cause !
Pour l’essentiel, c’est sur le sol de France que les combats se sont déroulés. Le Nord-est du pays en particulier, mais partout, les destructions sont impressionnantes, les dégâts considérables : cultures détruites, ponts brisés, maisons  et usines détruites… bref, un véritable spectacle d’horreur jamais vu dans ce pays.

De tous les belligérants, la France est celui qui a le plus souffert, de loin celui qui a subi les destructions les plus nombreuses et les plus spectaculaires.
Quelques chiffres : au lendemain de la guerre on compte 312 000 immeubles détruits et 500 000 endommagés, 3 millions d’hectares cultivé désormais hors d’usage, 54 000 km de routes, 8 000 km de voies ferrées et de ponts inutilisables…
La reconstruction du pays sera longue et difficile.

De plus, c’est le pays qui connaissait depuis le XIXe siècle un déficit des naissances assez préoccupant.

Bilan humain de la 1ère Guerre mondiale

D’après le bilan ci-dessus, sur le plan démographique, la France figure parmi les pays les plus touchés (surtout comparée à l‘Allemagne). Sur les 200 000 combattants africains d'AOF et AEF engagés auprès de l’armée française, 15% sont morts pour la France.
D’autre part, la France sort de cette guerre fortement endettée auprès des États-Unis qui ne vont pas tarder à exiger le paiement de cette lourde dette.

Avant cette guerre, la France comptait parmi les nations les plus puissantes d’Europe et du monde.
Auréolée par la révolution de 1789 et ses effets en Europe et dans le monde, la France jouissait d’un respect universel, mais aussi d’une admiration certaine.
Elle était aussi considérée pour son empire colonial qui s’étendait sur les quatre continents et auquel elle fit appel pour l’aider dans cette guerre.

Les combattants africains (faussement appelés), les Tirailleurs Sénégalais, s’étaient rendus en France en masse, avec un dévouement qui surprit beaucoup d’Européens. En effet, considérant la France comme la « Mère Patrie », ils se plièrent à toutes ses demandes de fournitures (en hommes pour combattre et travailleurs pour les besoins de l’industrie de guerre française.

T.W Wilson (1856-1924)

Comment mettre fin à cette guerre ?

Thomas Woodrow Wilson, président des États-Unis (de 1913 à 1921), est à l’origine d’un plan de sortie de guerre. Il a eu l’idée de préparer une rencontre des principaux protagonistes de cette guerre en un lieu, on ne peut plus symbolique, Versailles.
Il a envoyé une lettre à toutes les nations ayant pris part à ce conflit, pour leur demander de lui adresser leur but de guerre. Il a commencé par leur envoyer le but de guerre de son pays.

 

  1. Renoncent à la diplomatie secrète
  2. Assurent la liberté des communications maritimes
  3. Renoncent aux barrières économiques (prône la coopération entre états pour réduire conflits
  4. Des garanties adéquates à donner et à prendre afin que les armements nationaux soient réduits au plus petit point possible compatible avec la sécurité intérieure.
  5. Rééquilibrent les empires coloniaux
  6. Les Allemands évacuent les territoires russes qu'ils occupent depuis la fin de 1917
  7. Les Allemands évacuent la Belgique
  8. Les Allemands évacuent les régions qu'ils occupent en France et restituent l'Alsace –Lorraine.
  9. Les frontières italiennes, en particulier dans les Alpes sont rectifiées afin de correspondre au peuplement des régions concernées (surtout aux dépens de l'Autriche)
  10. Les différents peuples non-autrichiens ou hongrois rassemblés dans l'empire d'Autriche-Hongrie deviennent plus autonomes
  11. Les Autrichiens, les Allemands et les Bulgares évacuent les territoires qu'ils occupent en Roumanie, en Serbie et au Monténégro. La Serbie disposera d'un accès à la mer Adriatique.
  12. Les peuples non-turcs de l'empire ottoman deviennent plus autonomes. Le libre passage des détroits turcs du Bosphore et des Dardanelles est garanti
  13. La Pologne est recréée et doit disposer d'un accès à la mer Baltique.
  14. Les vainqueurs créeront une Société des Nation (SDN), organisation internationale chargée de maintenir la paix dans le monde en arbitrant les conflits entre États.

But de guerre des États-Unis en 14 points présenté par Wilson

La date et le lieu de la conférence ont été fixés au 18 janvier 1919 à Paris afin de préparer la signature d’un traité de paix : le traité de Versailles.
Bien que la conférence soit présidée par Clemenceau, c’est le président des États-Unis, Wilson, qui joua le rôle le plus important et prit les décisions majeures.

L’Allemagne s’opposa vivement au traité signé qu’il qualifia de Diktat.

La plupart de ces 14 points aboutirent à une transformation mondiale importante avec la création de la Société des Nations (SDN), (devenue l’Organisation des Nations unies (ONU) après la 2e Guerre mondiale)), dont l’objectif était la discussion libre des problèmes du monde afin d’aboutir à un règlement pacifique des désaccords entre nations, pour éviter la guerre.

Par ailleurs le traité aboutit à une transformation quasi complète de la carte de l’Europe.
La France récupère l’Alsace-Lorraine même si toutes ses demandes ne sont pas satisfaites.
L’Allemagne a perdu beaucoup de territoires parce qu’elle est considérée comme la seule responsable de cette guerre. De plus elle est condamnée à payer de lourdes réparations. Elle trouve ce traité injuste.

Europe avant 1ère Guerre mondiale

 

Une nouvelle carte de l’Europe

Comme pour la France, la 1ère Guerre mondiale a eu des conséquences très importantes sur l’ensemble de l’Europe.

Les grands empires sont démantelés : empire allemand, Autriche-Hongrie, empire ottoman, empire russe (la Révolution russe déclenchée en 1917 continue pour devenir l’Union Soviétique) et sur les dépouilles de ces grands « empires centraux », de nouveaux États apparaissent : Tchécoslovaquie, Hongrie, Pologne…

Globalement l’Europe divisée est affaiblie au lendemain de la  Première Guerre  mondiale.

 

La nouvelle carte de l’Europe après la 1ère Guerre mondiale

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Comme toujours très instructif ! Merci à Tidiane Diakité --- LE CHERCHEUR DE VERITE ---
Répondre
Merci pour ce commentaire. Amitiés. TD